Le tour du Mont-Blanc : entre randonnées et trekkings

Que la montagne est belle ! Ce sont des paroles de chansons particulièrement adaptées l’été, d’autant plus si vous vous apprêtez à partir dans les Alpes. En effet, ce massif est particulièrement réputé, notamment pour ses reliefs imposants et ses glaciers millénaires. La montagne est un terrain de jeu pour les alpinistes en tout genre et pour ceux qui souhaitent découvrir la région du Mont-Blanc sous toutes ses faces, nous allons vous présenter la randonnée à faire : le tour du Mont-Blanc.

Qu’est-ce que le tour du Mont-Blanc

Le tour du Mont-Blanc est un circuit de près de 170 kilomètres, qui cumule 10 000 mètres de dénivelé positif et qui ceinture bien évidemment le toit de l’Europe, le Mont-Blanc, en passant par la France, la Suisse et l’Italie. Ce parcours est jalonné d’hébergements divers et variés qui accueillent les nombreux randonneurs qui s’élancent sur les sentiers alpins pour parcourir une partie ou l’intégralité du tour du Mont-Blanc. Toutes les solutions peuvent être possibles : du simple bivouac à l’hôtel de luxe, en passant par le refuge traditionnel en dortoirs.

Comment et avec qui faire le tour du Mont-Blanc ?

Si vous connaissez parfaitement la région et si vous êtes un habitué de la montagne, le tour du Mont-Blanc peut s’effectuer seul, mais nécessite une très bonne organisation (repérage des parcours, réservation des hébergements, préparation logistique pour la nourriture et les repas). Il est donc parfois plus simple et notamment particulièrement conseillé lorsqu’on ne connaît pas la région de passer par des agences spécialisées qui organisent des parcours divers et variés. Il peut être très intéressant de partir avec un accompagnateur ou un guide qui saura vous faire connaître tous les secrets de la montagne, en vous préservant des dangers parfois ignorés. Certains vous proposeront même de faire le tour du Mont-Blanc avec des mulets qui porteront vos sacs. Prenez le temps de vous renseigner auprès de plusieurs agences, car il existe de nombreuses formules : des plus sportives aux plus confortables.

Partir en vacances sportives à la montagne

Qui dit vacances ne dit pas forcément farniente et soirée en discothèque. Nous sommes nombreux à apprécier les périodes de vacances pour faire des activités sportives, soit en tant que novices, ou alors de façon plus poussée. La montagne, en général, est un terrain de jeu qui se prête particulièrement aux sports de plein air. Faisons le point sur les principales activités que nous offre la montagne en été.

Des sports de plein air très aériens

Dans la plupart des massifs français, on peut apercevoir assez facilement, dès la venue des beaux jours, de drôles d’oiseaux. Il suffit généralement de lever la tête pour voir un ou plusieurs parapentes. C’est en effet un des sports particulièrement liés à la montagne, car il est nécessaire d’avoir un minimum de relief pour que le parapentiste puisse décoller. Ce sport fait de plus en plus d’émules et il est assez facile de trouver des stages de qualité pas trop chers pour découvrir ces nouvelles sensations. Dans le même domaine, il existe le deltaplane et le base jump, réservé aux amateurs de sports très extrêmes.

Les activités classiques

D’une manière générale, la montagne est idéale pour les randonnées pédestres ou en VTT. De nombreux sentiers balisés sillonnent les massifs français. Les Alpes se prêtent plus à l’alpinisme et à l’escalade. Il est nécessaire de faire appel à un guide professionnel si vous n’avez pas les compétences nécessaires dès que vous allez en altitude ou sur des glaciers. Il ne faut surtout pas sous-estimer les risques en montagne. Un accident est très vite arrivé !

Les sports aquatiques

Les cours d’eaux de montagne et les torrents sont particulièrement adaptés pour faire du sport en eaux vives. Dans chaque station, il existe des professionnels pour vous accompagner ou pour vous louer le matériel. On pense notamment au canoë kayak, au rafting et au canyoning !